algeria fmAlger - Le Gouvernement algérien a rejeté mercredi "globalement et dans le détail les assertions" du Rapporteur spécial du Conseil des droits de l’homme sur les droits des migrants, Felipe Gonzalez Morales, exprimant son "étonnement" du contenu de sa Conférence de presse au terme de sa visite au Niger.

"Le Gouvernement algérien a pris connaissance avec étonnement du contenu de la Conférence de presse de M. Felipe Gonzalez Morales, Rapporteur spécial du Conseil des droits de l’homme sur les droits des migrants au terme de sa visite au Niger".

Le MAE a affirmé, à ce titre, que le Gouvernement algérien "rejette globalement et dans le détail les assertions de ce dernier qui non seulement outrepasse les limites de son mandat mais prend pour vérités, les allégations des personnes reconduites à la frontière pour séjour illégal".

 Messahel CIC

ALGER - La journée de la diplomatie algérienne, coïncidant avec le 8 octobre de chaque année, a été célébrée lundi au Centre International des Conférences (CIC) à Alger.

Une cérémonie a été organisée à l'occasion du 56ème anniversaire de cette journée, présidée par le Ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel, en présence du président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, des membres du gouvernement ainsi que des représentants du corps diplomatique accrédité à Alger.

La voix de l’Algérie, rétablie dans le concert des Nations libres, s’est affirmée depuis l’indépendance comme "une voix crédible, respectée, écoutée et recherchée", a affirmé M. Messahel.

Le Chef de la diplomatie algérienne a soutenu, dans ce contexte, que la diplomatie algérienne avait réussi à inscrire à l’actif et au palmarès de l’Algérie de "nombreuses réalisations" en matière notamment de lutte en faveur du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, du règlement des conflits par les voies pacifiques, le dialogue et la négociation, de la promotion des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Le Ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel a pris part lundi à Genève, à la 69ème session du comité exécutif du programme du Haut-commissaire pour les réfugiés (HCR).

Partant du constat du nombre de plus en plus importants des personnes contraintes à fuir leur pays à travers le monde, le ministre des Affaires étrangères a souligné que "la réunion du Comité Exécutif devrait s’inscrire dans la perspective d’offrir à tous les participants l’opportunité d’échanger leurs préoccupations et leurs espoirs sur la problématique des réfugiés et la prise en charge de leurs besoins en matière d’aide et de protection en raison de leur vulnérabilité toute particulière ".

M. Messahel a rappelé qu’au fil des années, "les conflits et les guerres tout autant que la pauvreté, la famine et les conditions météorologiques extrêmes continuent de forcer des dizaines de millions de personnes à l’exil".

Messahel JDALGER - Le Ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel a affirmé lundi, que la diplomatie algérienne poursuivra son processus de consécration de la paix et du dialogue pour la résolution des conflits, à travers son approche jouissant d'une reconnaissance internationale et introduite au sein des différentes initiatives onusiennes.

 Invité de la chaine I de la Radio nationale, à l'occasion de la célébration de la Journée de la diplomatie algérienne, M. Messahel a passé en revue "les différentes haltes de la diplomatie algérienne marquées par une action prônant la paix et la négociation entre les parties concernées", par souci de "préserver l'intégrité territoriale des pays en conflit et de respecter leur volonté".

Il a évoqué les principaux fondements de l'approche algérienne dans la résolution des différends et conflits, citant en premier lieu l'adoption du dialogue par les protagonistes et le bannissement des solutions imposées de l'extérieur. Ces principes "sont devenus une réalité" qui se cristallisent à travers les différents efforts onusiens consentis dans ce sens.

Dans ce contexte, le Ministre a passé en revue les principales réalisations de la diplomatie algérienne, "consolidées sous la direction du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui s'est fixé trois principaux objectifs: repositionner l'Algérie sur la scène internationale, éteindre le feu de la fitna (discorde) et réorganiser les affaires internes".

NEW YORK - Le MMessahel New Yorkinistre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel a rappelé samedi à New York que l’Algérie a été "la toute première cible du terrorisme", un phénomène devenu aujourd’hui l’un des fléaux planétaires les plus destructeurs.

"Le terrorisme dont l’Algérie a été la toute première cible au tournant du siècle passé est devenu aujourd’hui l’un des fléaux planétaires les plus destructeurs", a-t-il souligné dans un discours prononcé lors du débat général de la 73éme session de l’Assemblée générale de l’ONU.

Il a affirmé, à l'occasion, que l'Algérie, au prix de lourds sacrifices,"a pu y faire face, seule", en adoptant une approche et des moyens qui ont prouvé leur efficacité.

La lutte doit s'attaquer aux causes profondes

"Cette expérience, que nous sommes disposés à partager, s’est fondée sur la conviction que toute stratégie de lutte doit impérativement s’attaquer aux causes profondes de cette plaie des temps modernes et qu’elle doit s’accompagner d’une politique de lutte résolue contre la radicalisation et l’extrémisme violent", a-t-il estimé.

Sous-catégories

إلى أفراد الجالية الجزائرية المقيمين في النرويج

،تحية طيبة و بعد

بمناسبة حلول عيد الاضحى المبارك يسعدني أن أبعث لكم باسمي الخاص و باسم طاقم سفارة الجزائر بأوسلو اصدق التهاني و أسمى التبريكات ، راجيا المولى عز وجل ان يمن علينا بالخير و البركات و ان ينعم على بلدنا و على الامة الاسلامية قاطبة بالامن و السلام

عيدكم مبارك و كل عام و أنتم بخير

                                                                                    الســــــــفير 

                                                                                  علي حـــــــــفراد