Covid-19/Sommet Chine-Afrique: l'Algérie a dépassé la conjoncture difficile grâce à la conjugaison des efforts nationaux 

ALGER- Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a affirmé, mercredi à Alger, que l’Algérie avait réagi avec rigueur à la pandémie de la Covid-19 dès le début et avait dépassé la conjoncture difficile grâce à la conjugaison des efforts nationaux et l’esprit d’innovation de sa jeunesse jusqu’à parvenir à l’autosuffisance.

Dans une allocution au Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la Covid-19, tenu par visioconférence, le Président Tebboune a déclaré que "l’Algérie a réagi avec rigueur à cette pandémie, dès le début".

"Outre une série de décisions prises pour renforcer les mesures préventives, et comme +la crise galvanise les volontés+ mon pays a dépassé la conjoncture difficile grâce à la conjugaison des efforts nationaux et l’esprit d’innovation de notre jeunesse", a-t-il fait savoir précisant que "c’est ainsi que nous sommes parvenus aujourd’hui à l’autosuffisance en moyens de prévention, de production de médicaments et de tests de dépistage".

Rappelant que "l’Algérie a été parmi les premiers pays à avoir exprimé son entière solidarité avec la Chine" face à la conjoncture difficile qu’elle avait eu à traverser, le Président de la République a souligné, en outre, son appel à la communauté internationale pour "une évaluation de la situation engendrée par la pandémie de manière objective loin de toute politisation". 

 

S’agissant des efforts de l’Algérie dans la lutte contre le Coronavirus, le Président Tebboune a évoqué la contribution financière au Fonds de riposte à la Covid-19, mis en place par les pays africains, et la désignation de l’ancien ministre, Abderrahmane Benkhalfa, en qualité d’Envoyé spécial de l’Union africaine (UA) dans le cadre des efforts déployés par cette organisation dans la lutte contre l’épidémie.

"Mon pays, en coordination avec les pays voisins et l’aide de pays amis, a élaboré un plan d’action visant à atténuer l’impact de cette pandémie", a-t-il encore précisé.

Et d’ajouter à ce propos: "il nous incombe de raffermir la coordination pour consolider la coopération dans le cadre de l’Agenda 2063 pour l’Afrique, l’Agenda du développement durable 2030 de l’ONU et les stratégies de développement national de la Chine et des pays africains pour la mise en œuvre des projets d’intérêts communs".

A cette occasion, le Président de la République a soutenu que "l’Algérie plaide fortement pour que les vaccins parviennent aux pays en développement, particulièrement africains, équitablement, efficacement et en temps opportun" saluant "l’engagement du président chinois, Xi Jinping de déclarer propriété publique mondiale tout vaccin à développer en Chine contre le coronavirus (Covid-19) ".

Dans ce contexte, le Président Tebboune a saisi cette occasion pour lancer un appel aux institutions financières internationales à "desserrer l’étau sur les pays en développement, notamment africains, à travers un ensemble d’initiatives englobant l’allégement du fardeau de leur dette et leur accompagnement dans les politiques nationales post-Covid19".

Plaidant également pour l’affectation de financements à même de permettre à ces pays de réhabiliter les canaux d’approvisionnement et de commercialisation et à relancer leurs économies après la récession de ces derniers mois, M. Tebboune a rappelé que "les pays africains manquent de financement qui est un besoin nécessaire pour aller de l’avant vers la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) et des objectifs de l’Agenda 2063 pour l’Afrique".